Any use of the letters GAPS on this website are used solely as an acronym for Gut and Psychology Syndrome
 

Supplements for GAPS patients, for helping with learning disabilities, psychiatric disorders and physical problems, such as autism, hyperactivity and attention deficit, dyslexia, dyspraxia, depression, schizophrenia, bipolar disorder, obsessive-compulsive disorder, eating disorders, epilepsy and more

Les compléments alimentaires

La plupart des patients évolue très bien avec seulement le régime et les quelques compléments alimentaires de base ci-dessous :

- un probiotique suffisamment dosé pour une réelle efficacité thérapeutique,
- des acides gras essentiels,
- des vitamines A et D sous la forme d'huile de foie de morue.

Vous trouverez des précisions sur ces compléments alimentaires aux chapitres correspondants du livre GAPS.

Le Centre de nutrition holistique vous renseigne également volontiers.
Dans certains cas, en particulièrement chez les adultes, des enzymes digestives sont ajoutées. Les enfants se débrouillent généralement très bien sans. La mesure la plus importante consiste à renforcer l'acidité de l'estomac, généralement insuffisante chez les patients GAPS, car de cette activité dépend tout le processus digestif. L'introduction de la choucroute dès le régime préliminaire aide à restaurer la production d'acidité de l'estomac.

Il m'arrive, pour certains patients, de prescrire certains compléments de vitamines et de minéraux. Ces compléments sont toutefois généralement superflus, et ce en particulier en début de protocole. Nous sommes faits pour tirer nos vitamines et nos minéraux de notre alimentation et non de pilules. Les nutriments se complétant mutuellement dans leur absorption et leur métabolisme, ils ont besoin de se présenter sous leur forme complète, issue de l'alimentation. L'organisme n'est pas fait pour utiliser des molécules isolées, en particulier synthétiques, de vitamines et de minéraux.

Ne soyez pas tenté d'utiliser d'autres nutriments. Le traitement clé du syndrome GAP est le régime, or les compléments alimentaires sont susceptibles de contenir nombre d'ingrédients qui ne figurent pas toujours sur les étiquettes et irritent le revêtement de la paroi intestinale.
Vous éviterez de compromettre par de simples pilules tous les efforts consacrés au régime.

Si votre patient a réellement besoin d'un complément alimentaire particulier, attendez la fin du régime préliminaire avant de l'introduire. Ses intestins seront alors en bien meilleur état pour traiter ce nouveau complément.

Pour mieux comprendre comment utiliser les compléments alimentaires, lisez les chapitres correspondants dans le livre GAPS